Le GR20

Notre futur projet, la traversée de la Corse par le GR20, retrouver ici l’itinéraire, le matériel utilisé, l’histoire de ce circuit de Grande Randonnée et des cartes imprimables …

Le circuit

La partie Nord

La partie Sud

Quelques informations

Sources Wikipedia

Le sentier de grande randonnée 20 (GR 20) traverse la Corse du nord au sud en passant par la chaîne de montagnes, dans le parc naturel régional de Corse. Considéré comme le plus difficile des GR français, sa fréquentation a représenté jusqu’à 400 000 nuitées par an en 20031.
Bien qu’aucun équipement individuel particulier ne soit suggéré, le GR 20 reste un parcours de montagne. La randonnée s’étend sur près de 180 kilomètres et peut être effectuée en 16 jours (environ une étape par jour) avec une moyenne de 7 heures de marche par jour, voire plus si les étapes sont « doublées » ou « triplées », certains randonneurs expérimentés pouvant la faire en seulement quelques jours. À la course avec assistance, les records actuels2 sont détenus par Lambert Santelli en 30 heures et 25 minutes pour les hommes (en juin 2021) (battant de 41 minutes le record de François D’Haene de 2016) et par Anne-Lise Rousset en 35 heures et 50 minutes pour les femmes3.

Prémices

Dès 1951 est réalisé le GR Tour du Mont Blanc sur un autre parcours sportif et montagnard. L’année suivante, les sentiers GR sillonnent près de 1000 km, tandis que Jean Loiseau, architecte à la Banque de France, et passionné de nature, édite « Itinéraires de Corse » un recueil de parcours de montagne recouvrant une bonne part de l’actuel GR20.

Création et homologation du sentier

Ce sentier reçut homologation en 1971 par le Comité national des Sentiers de grande randonnée. Michel Fabrikant avait alors tracé et présenté un itinéraire sportif permettant la traversée de l’île. Avec lui, et un peu avant débuta très modestement en Corse, dans les années soixante, la randonnée pédestre. Après une étude financée par le Ministère de l’Agriculture, des modifications et améliorations furent proposées aux associations souhaitant développer dans l’île la randonnée.

Chronologie

1952 : Jean Loiseau décrit dans « Itinéraires de Corse » plusieurs sections du futur GR.
1965 : Guy Degos, ingénieur des forêts à la direction départementale de l’Agriculture et Marcel Schluck, inspecteur général à la direction de la Jeunesse et des Sports, proposent au Comité national des sentiers de Grande Randonnée l’étude d’un parcours au plus près de l’arête dorsale de l’île. Michel Fabrikant se charge de la recherche de l’itinéraire sur le terrain qu’il publie dans Guide des montagnes corses.
1970 : des bénévoles encadrés par Fabrikant réalisent le premier balisage du sentier qui prend le numéro 205.
1971 : homologation epar le Comité national des Sentiers de grande randonnée4.
1971 : construction des deux premiers refuges6, chalets en bois de type « chalouins »7.
1972 : création du parc naturel régional de Corse. Une partie des crédits nécessaires à la construction des refuges et passerelles et à la signalétique sont attribués ; les aménagements débutent et le premier topo-guide intitulé « Fra li monti » est édité7.
1975 : ouverture du sentier sur toute sa longueur. Un incendie détruit le refuge de Campiglione8.
1977 : sept refuges sont en service, trois autres sont prévus8.
1987 : la totalité des refuges prévus pour accueillir les randonneurs est réalisée, sans permettre encore les réservations ni proposer de service de restauration. Des voies réhabilitées, sentiers de liaison qui se greffent sur le GR 20, permettent à des villages de l’intérieur isolés de part et d’autre de la chaîne centrale d’être reliés entre eux.
2002 : mise en place progressive de la réservation des nuitées en refuges, avec service de restauration et ravitaillement9.
2003 : la fréquentation des refuges et des aires de bivouac autorisées a plus que décuplé en 10 ans avec près de 400 000 nuitées officielles, contre 37 000 en 19931.
2015 : un plan général de rénovation des refuges du GR 2010 prévoit une démolition et reconstruction, réhabilitation et extension, ou mise aux normes de douze d’entre eux11.
2019 : une charte écoresponsable est mise en place devant l’afflux de visiteurs. Ce sont en moyenne 15 000 randonneurs qui fréquentent le GR20 et 90 000 nuitées qui sont réservées chaque année12.

Exigence

Le GR 20 est souvent qualifié de « chemin le plus difficile d’Europe ». Long de 179 km13,14 et cumulant un dénivelé positif d’environ 11 000 mètres15, il consiste en un parcours de montagne exigeant, surtout en cas d’intempéries (orages, brouillard, neige mais également la pluie qui peut rendre glissantes les plaques rocheuses).

Trajet

La randonnée se compose de deux parties, au nord et au sud de l’île. Beaucoup de randonneurs marchent du nord au sud (sens « traditionnel »), mais il est également très populaire d’effectuer le parcours du sud vers le nord (sens jugé plus « facile » au plan sportif, même si le balisage est alors plus difficile à trouver). Il existe aussi plusieurs manières de suivre le GR 20. Il peut être effectué dans un esprit « autonome », en emportant tout le matériel (nourriture, tente, matériel de cuisine…) ou bien dans une version « allégée », en dormant et mangeant dans les refuges ou les bergeries encore habitées par les bergers. Il faut tenir compte du fait que le GR 20 traverse un parc régional et que les bivouacs ne sont autorisés que dans des zones précises près des refuges et au pied du Monte Incudine sur le plateau du Prati, à l’emplacement d’un ancien refuge. D’où la notion d’étapes bien délimitées ; le randonneur ne campe pas n’importe où sur le GR 20.
Seuls les refuges de Manganu, Matalza, Asinau et Paliri sont situés dans le Pumonti (l’« Au-Delà-des-Monts »), c’est-à-dire sur le versant occidental de la chaîne centrale (à l’ouest d’une ligne incluant Girolata et Sari-Solenzara), celui donnant sur la Corse-du-Sud. Tous les autres sont situés dans le Cismonte (l’« En-Deçà-des-Monts »), c’est-à-dire côté Haute-Corse (à l’est d’une ligne incluant Galéria et Solaro). En effet, les refuges de Prati et d’Usciolu, bien qu’appartenant aux communes de Palneca et Cozzano dans le Pumonti, sont situés sur le versant oriental de la grande dorsale, dominant en fait les communes d’Isolaccio-di-Fiumorbo et Chisa dans le Cismonte.

Partie Nord

La partie nord commence à Calenzana et s’arrête à Vizzavona. Là, il est possible de prendre le train pour Bastia, Ajaccio ou Calvi après une correspondance à Ponte Leccia. C’est la partie la plus difficile, en raison des chemins plus raides et rocheux.
Les hébergements sur le parcours sont les suivants : Calenzana, Ortu di u Piobbu, Carrozzu, Ascu Stagnu, Tighjettu, Ciòttulu à I Mori, Castel de Vergio, Mànganu, Petra Piana, L’Onda, Vizzavona.3

de Calenzana à l’Ortu di u Piobbu : 6 h 30 min du nord vers le sud, et 5 h du sud vers le nord
de l’Ortu di u Piobbu à Carrozzu : 7 h du nord vers le sud, et 5 h du sud vers le nord
de Carrozzu à Asco-Stagnu : 6 h 10 min du nord vers le sud, et 4 h 45 min du sud vers le nord
de Asco-Stagnu à Tighiettu : 6 h du nord vers le sud, et 6 h du sud vers le nord
de Tighiettu à Ciottulu a i Mori : 4 h nord vers le sud, et 4 h du sud vers le nord
de Ciottulu a i Mori à Manganu : 8 h du nord vers le sud, et 8 h du sud vers le nord
de Manganu à Petra Piana : 6 h 30 min du nord vers le sud, et 6 h du sud vers le nord
de Petra Piana à l’Onda : 4 h 50 min du nord vers le sud, et 5 h 15 min du sud vers le nord
de l’Onda à Vizzavona : 6 h 50 min du nord vers le sud, et 6 h 40 min du sud vers le nord

Partie Sud

La partie sud s’étend de Vizzavona à Conca et c’est la partie la plus facile. Elle relie les lieux suivants : Vizzavona, Capannelle (Ghisoni), Prati, Usciolu, Matalza, Asinau, I Paliri, Conca.
L’étape Usciolu-Asinau a été redessinée en 2011 pour la raccourcir : elle passe désormais par les bergeries de Matalza, Bassetta ou Croce.
L’étape Asinau-Paliri, passant par le col de Bavella présente une variante alpine permettant de pénétrer plus profondément dans le massif de Bavella, haut-lieu de la montagne corse.

de Vizzavona aux Capannelle : 5 h 15 min du nord vers le sud, et 4 h 50 min du sud vers le nord
des Capannelle à Prati : 6 h 10 min du nord vers le sud, et 6 h du sud vers le nord
de Prati à Usciolu : 5 h 45 min du nord vers le sud, et 6 h 30 min du sud vers le nord
de Usciolu à Matalza : 4 h 25 min du nord vers le sud, et 5 h du sud vers le nord
de Matalza à Asinau : 4 h 15 min du nord vers le sud, et 4 h du sud vers le nord
de Asinau à Paliri : 7 h du nord vers le sud, et 7 h 20 min du sud vers le nord
de Paliri à Conca : 5 h du nord vers le sud, et 6 h 15 min du sud vers le nord

Les dénivelés

Le matériel utilisé

RubriqueDétailMarque
VêtementsChaussettes de marche
T-shirts techniques manches courtes
T-shirts techniques manches longues
Chemise
Sous vêtements
Short/pantalonRevolutionRace GP Pro Zip-off Pants Dark Olive taille S
Casquette
Cache cou buff anti UV ou merinos
Lunettes de soleil
Lunettes de vue
Bonnet
Caleçon pyjama + T-shirt nuit
Claquettes type maitre nageur
Masque COVID
Polaire
DoudouneDecathlon Trek 100 synthétique et plumes
Maillot de bain
Veste pluieRevolutionRace Cyclone Rescue Jacket 2.0 Men
Chaussures de marche
Pantalon jogging
MatérielBâtons de marcheDecathlon MH 500
Lampe frontale
Crampons
Sac à dosOsprey Kestrel 48
Sac couchage 0°
Drap de soie
Matelas couchage
Gourde
Camelbac
Filtre à eauSawyer
Couteau
Fourchette
Cuillère
Mug
Sacs poubelle + ziplock
Cartes
Boussole
Crayons
Téléphone
Mini réveil
Pochette téléphone
Batterie rechargeable
Panneau solaire
Sac étanche pour papiers
Sac de compression
Papiers identité + CB
Argent liquide 500€
Ecouteurs
Fil + aiguilles
Paracorde dyneema
Tente
Bâche
HygièneServiette toilette microfibre
Rasoir
Papier toilettes
Savon d’Alep solide
Brosse à dent
Dentifrice
Lessive
PharmacieDoliprane
Anti inflammatoire
Compresses
Pansements
Compeed
Crème anti frottements Nok
Smecta
Spasfon
Anti septique
Couverture survie
Petits ciseaux
Baume du tigre
Spray moustiques
Boules quies
Pastilles micropure
Crème solaire
NourriturePlats lyophilisés
Barres énergétiques

Les cartes à imprimer

GR20 01 – Calenzana – Ortu

GR20 02 – Ortu – Carrozzu

GR20 03 – Carrozzu – Asco

GR20 04 – Asco – Tighettu

GR20 05 – Tighettu – Ciottulu di i Mori

GR20 06 – Ciottulu di i Mori – Castelu di Vergio

GR20 07 – Castelu di Vergio – Manganu

GR20 08 – Manganu – Piana

GR20 09 – Piana – Onda

GR20 10 – Onda – Vizzavona

GR20 11 – Vizzavona – Capanelle

GR20 12 – Capanelle – Verde

GR20 13 – Verde – Prati

GR20 14 – Prati – Usciollu

GR20 15 – Usciollu – Asinau

GR20 16 – Asinau – Paliri

GR20 17 – Paliri – Conca

Les commentaires sont fermés.